petit_nicolas_3d   Effectivement, très tôt, des mots sont photographiés par les enfants : ils font partis de l'environnement culturel de ces derniers. C'est ainsi que le mot "chocolat", par exemple, ne pose aucun problème de repérage visuel ! Il en est de même de certaines marques favories de nos bambins. Lorsque les enfants entrent dans l'apprentissage de la lecture à l'école, ils ne commencent donc pas avec un capital zéro puisqu'ils ont déjà identifié ceux qui leur plaisent bien. Il est alors avantageux de s'appuyer sur toutes ces connaissances pour mettre en place la comparaison des mots (début, fin, syllabes, rimes ...) puis le déchiffrage.

De même, tout comme l'apprentissage de la marche ne se fait en un jour, l'apprentissage de la lecture ne se fait pas en une année ; bien avant le CP, tout au long de la maternelle, se mettent en place des savoirs et des savoir-faire de lecteurs chez l'enfant. C'est en accumulant petit à petit tous ces savoirs que l'élève apprend à lire : la découverte de l'objet livre, le son des lettres, leur graphie, mais aussi l'intonation du lecteur, l'utilité des livres ...