Le ministre n'ignore pas les difficultés qui l'attendent pour que la loi sur l'école soit mise en oeuvre jusque dans les classes.
 
Selon les classements internationaux, l'école française semble en difficulté.
C'est le constat de l'étude PIRLS (Progress in international reading literacy study), qui mesure tous les cinq ans les performances des élèves terminant leur quatrième année de scolarité obligatoire. L'objet de cette étude porte sur la maîtrise de la lecture, qui constitue la clé de tous les apprentissages.
La dernière enquête date de mai 2011, elle englobait 45 pays dont 23 pays européens.
En France, 4 438 élèves répartis dans 277 classes de CM1 de 174 écoles élémentaires ont été évalués. 
Les résultats de cette enquête, rendus publics en décembre 2012, révèlent la situation dégradée de notre école : avec un score de 520 points, la France n’arrive qu’en 29ème position sur 45 pays, en-deçà de la moyenne européenne, qui est de 534 points, pour ce qui est des performances en lecture des élèves de CM1.
 
Des résultats en recul par rapport à la moyenne européenne
Autre constat particulièrement préoccupant : cette baisse de niveau n’est pas le fait des seuls élèves les plus en difficulté ; ce sont l’ensemble des écoles et l’ensemble des élèves qui enregistrent des résultats en recul par rapport à la moyenne européenne.

Un manque de confiance pour les écoliers français
Généralement à l’aise avec les questions à choix multiples de réponses, nos écoliers s'abstiennent davantage que les autres de répondre lorsque les réponses doivent être rédigées.
Ils sont également les plus nombreux à ne pas terminer les épreuves.