Le dictionnaire des écoliers jugé trop sexiste vient d'être rendu inaccessible par le ministère !

 

des idées reçues ...

un homme : «C'est un humain qui a de la barbe»

" L'obèse, cette "personne malade, qui est tellement grosse qu'elle peut à peine marcher"

«ma mère, c'est aussi la maman de mes frères et sœurs»

la femme  :  "Elle peut porter des bijoux, des jupes et des robes. Elle a de la poitrine.

des clichés sexistes ...

le père  : "C'est le mari de la maman, sans lui la maman ne pourrait pas avoir d'enfant.C'est le chef de famille parce qu'il protège ses enfants et sa femme. On dit aussi papa." 

"ma mère" repasse les affaires de toute la famille."

le ménage : «Tous les dimanches, ma maman fait le ménage: elle rend la maison propre.»

des définitions parfois minimalistes ...

l’esclavage: «Avoir un chien en ville est une sorte d'esclavage qui implique certaines obligations comme le sortir pour faire ses besoins...»

 

 

Le ministère a montré une grande réactivité face aux critiques, d'autant plus que le 25 septembre dernier, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, et Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale, annonçaient faire de la lutte contre le sexisme à l'école un thème phare de la ren­trée 2013... 

Le ministère reconnaît que "Certaines définitions (...) ne sont pas admissibles en l'état", et que "même si le problème concerne une minorité de définitions", le ministère "a décidé sans attendre de suspendre la mise en ligne".

Le ministère a précisé que «Les définitions vont être revues et étayées, ou modifiées si besoin dans les cas qui ont été relevés. Il s'agit moins d'erreurs que de simplifications réalisées par des élèves principalement en difficultés», «le travail réalisé par les enseignants n'est pas mis en cause».

petit_nicolas_3d   Pour rappel, les définitions du dictionnaire des écoliers avaient été rédigées par des élèves de primaire dans le cadre d'un grand plan national de lutte contre l'illettrisme lancé par le Centre National de Documentation Pédagogique au mois de septembre 2010.